Escurial
Michel de Ghelderode

Note d'Intention

La mise à mort de la reine par son roi se trame dans la salle d'un royaume où les rires et le sommeil ont fui depuis longtemps. Le bouffon, devenu amant de la reine, doit mourir sous les mains de son roi, trompé et courroucé. Pendant que la reine agonise, un jeu de masque et de massacre se met en place. Le roi et son bouffon décident d'échanger leur rôle le temps d'une dernière farce. Telle est la situation cruellement ambiguë que nous propose Michel de Ghelderode dans sa tragédie en un acte.

 

Nous avons fait le choix d'une scénographie minimaliste préférant porter l'attention sur le jeu d'acteur et le rapport au public. Le plateau circulaire se prête bien au jeu tout en rebondissement et en explosion de la pièce ainsi qu'au théâtre de rue.

 

Représenter cette pièce au format théâtre de rue n'est pas une gageure car elle appelle à l'étrangeté de l'espace, des sons, à un univers sensoriel rythmé par les bruits extérieurs, ceux des cloches, des aboiements des chiens. Pour recréer l'univers de la pièce, nous avons porté notre attention sur la musique. Tout particulièrement sur l'emploi de la flûte dans La jeune fille et la mort de Schubert. Nous entendons par le biais de cet instrument invoquer la défunte et rendre toute la subtilité de cet univers macabre.

 

Le jeu d'acteur est par ailleurs centré sur la création de personnages débonnaires et truculents. Nous apportons un soin tout particulier à l'incarnation physique et gestuelle de ces deux caractères, de leurs interactions vocales et spatiales. Parce que nous pensons que le roi et son bouffon sont deux personnages complètement burlesques et hors de contrôle, il nous paraissait important d'établir une écriture clownesque de ce texte et de ses personnages. Le rire peut s'avérer cruel et c'est cette dimension, toute en fausseté et en décalage, que nous souhaitons mettre en exergue.

 

Avec cette pièce, plusieurs questions se posent: Combien l'amour peut-il être cruel ? Qu'en est il d'un amour dominé par des rapports de pouvoir ? L'amour peut il continuer d'exister, alors que les rapports de force, et leurs injonctions ont été bafoués ? Ce sont aussi ces questions que nous souhaitons mettre en évidence dans cette création. C'est cette mise à mort toute en faconde et en débordement que nous souhaitons porter à vos yeux.

TEASER